Accueil

« Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire ».
(Albert Einstein)

A côté de l’aide sociale officielle,  des organismes à caractère privé ont de tout temps apporté  une assistance aux personnes démunies dans des domaines comme la lutte contre la faim, la maladie ou l’exclusion sociale. Tel est le cas des Restos du Coeur depuis une trentaine d’années.

L’association des Restos du Cœur est née en France en 1985, notamment  à l’instigation de Coluche. Des personnalités de tous horizons se sont jointes peu à peu au mouvement 1. Au fil du temps, celui-ci a débordé les frontières de l’Hexagone, se développant aussi en Suisse. Le but social de l’association est  « d’aider et d’apporter une assistance bénévole aux personnes démunies, notamment dans le domaine alimentaire par l’accès à des repas gratuits, et par la participation à leur insertion sociale et économique, ainsi qu’à toute l’action contre la pauvreté sous toutes ses formes ».
On retrouve ce même esprit dans les associations créées au fil du temps dans les pays voisins. Si l’institution est centralisée en France, l’autonomie est la règle en Suisse. Si cela peut constituer une perte en matière d’efficacité (absence de synergie et de coordination),  cela est largement compensé par la souplesse de l’institution qui fait la part belle aux initiatives personnelles.

En 1993,  l’idée d’oeuvrer dans l’esprit de l’association d’origine s’est concrétisée sur la place de Sion par un premier souper de Noël offrant aux personnes seules l’occasion de partager un moment de convivialité en cette soirée très particulière. Deux ans plus tard, les « Restos du jeudi » étaient mis sur pied à l’intention de tous gens désireux de se rencontrer, qu’ils soient seuls ou accompagnés et qu’ils disposent ou non de moyens. Après avoir fonctionné quelques années sans statuts, l’association des Restos du Cœur – Sion s’est formellement constituée le 9 janvier 2001.
Diverses modifications ont été apportées aux statuts par la suite, la dernière mouture étant officiellement adoptée par l’assemblée du 9 avril 2014 (cf. sous Statuts).

Il existe de nombreuses associations ou fondations actives dans des domaines du même genre en Valais, dont plusieurs ont notamment pour but de fournir de quoi manger aux personnes démunies.
A défaut de les citer dans le détail, on se contentera de renvoyer au site de Sion Solidaire (http://www.sionsolidaire.ch/). Cette association,qui a été formellement créée au début mars 2016, regroupe les différents acteurs du domaine social ou caritatif sur la place de Sion. Outre l’information du public au sujet de l’activité de ses membres, elle a pour but d’améliorer la communication entre sociétaires et avec les usagers, de  mettre en commun les forces dans les domaines compatibles et d’inventorier les besoins, de les analyser et, si nécessaire, de chercher les solutions financières et pratiques pour les combler.
Les Restos du Coeur – Sion ont contribué au développement de cette plate-forme et font partie des membres fondateurs de la nouvelle association.

1 Pour plus de renseignements : Les Restos du Coeur sur Wikipedia