Noël 2018

Le lundi 24 décembre, au restaurant de la HES à la Route du Rawyl 47, les Restos du Coeur ont organisé le repas de solidarité de Noël qui est devenu une tradition, la première édition datant de 1993. Environ 130 personnes y ont pris part, mais, curieusement, on comptait relativement peu d’enfants. Dans ce chiffre sont englobés les nombreux bénévoles, les organisateurs ayant fait le choix de ne pas vraiment en limiter le nombre afin de pouvoir non seulement accomplir toutes les tâches liées à la préparation, la mise en place, le service, la vaisselle ou encore la remise en ordre, mais  également contribuer à animer les tables.

 Au menu, un buffet d’entrées, suivi d’un potage à la courge, d’un boeuf braisé accompagné de riz et d’une jardinière de légumes avec pour conclure, une farandole de desserts. A relever que la Bourgeoisie de Sion avait offert le vin de l’apéritif alors que des maisons de vin de la place ont généreusement fourni le vin du repas.

Un accordéoniste et un pianiste ont brillamment assuré l’ambiance musicale, quelques bénévoles inspirés agrémentant en outre la soirée d’improvisations fort appréciées. Une comédienne a lu le conte du « Berger et des quatre bougies » avant de conduire le loto de circonstance qui a permis à de nombreux participants de jouer gagnant. A noter encore que des jouets collectés par la Fédération des Jeunesses Valaisannes un mois plus tôt ont pu être remis aux enfants.
Au titre des visiteurs particuliers, on peut citer le Président de la ville, M. Philippe Varone, qui est passé en début de soirée pour transmettre le bonjour de la municipalité alors que Mgr Jean-Marie Lovey, l’évêque du diocèse est venu un peu plus tard partager un bon moment avec les participants. Ce faisant, ces autorités ont concrètement montré que la tradition avait sa raison d’être et méritait d’être soutenue.
Un grand merci à Philippe Jaquet et Mohammad Yavzani, les deux chefs en cuisine, le second profitant d’ailleurs de l’ambiance très particulière pour offrir une bague quasi officielle à sa compagne.

On signalera en passant que, sous couvert de « Noël Ensemble »,  de Sierre à Monthey, en passant par Grimisuat, Charrat, Martigny et St Maurice, il y avait d’autres lieux de rencontre ouverts aux gens souhaitant passer une soirée de fête conviviale qui sorte de l’ordinaire.