Cette année, pas de souper de Noël en commun mais…

Les problèmes rencontrés cette année avec la Covid-19 empêchent que, conformément à la tradition instaurée en 1993, un repas de fête « public » soit mis sur pied. Les associations de la place de Sion ayant pour champ d’activité de proposer de la nourriture sous forme de repas ou de paniers (notamment Restos du Coeur, Accueil Hôtel-Dieu, Set du Coeur), n’ont pas pu se résoudre à laisser purement et simplement tomber la manifestation du repas de Noël pour les gens en situation de précarité. Elles ont opté pour une solution qui relève du même esprit tout en respectant les exigences sanitaires: sous l’égide de Sion Solidaire,  elles proposeront des repas à l’emporter,  qui seront offerts à qui en fait la demande. Ils seront préparés par un traiteur le 24 au soir et le 25 à midi et par les Cuisines du Monde le 31 au soir. Les bénéficiaires devront simplement venir les chercher à la salle sous l’Eglise de St Guérin.

Pour des raisons d’organisation faciles à comprendre (nombre et taille des paniers, mais aussi exigences sanitaires), il est nécessaire de s’inscrire en indiquant le nombre de personnes concernées.

Les détails relatifs aux modalités de ces inscriptions et aux heures de « livraison » des paniers-repas figurent sur le flyer reproduit ci-après :

Coronavirus

Depuis le mois de mars, l’activité de l’association a été fortement ralentie et même totalement suspendue durant quelques semaines. Il faut dire que tant les personnes en situation de précarité que les bénévoles sont souvent des gens « à risque », de sorte qu’une prudence renforcée s’impose.
Dans cet esprit, la dernière collecte dans les grandes surfaces de la place de Sion a été mise sur pied à fin novembre 2019 et il n’est pas prévu d’en organiser une nouvelle avant l’hiver. La Ville de Sion a été amenée à supprimer tous les lotos. L’assemblée générale prévue en avril a dû être remplacée par une consultation informatique. L’appel à la générosité des membres, formulé à cette occasion, a connu un beau succès ce qui rend possible le remplacement de ces ramassages trimestriels par des achats de marchandises, ce qui permet de poursuivre la distribution des paniers du coeur le jeudi et le vendredi. Dès lors que les responsables du domaine sanitaire – aussi bien les spécialistes médicaux que les responsables politiques – ne sont pas à même de prévoir avec certitude de quoi demain sera fait, il ne reste qu’à attendre en espérant que les choses pourront bientôt reprendre un cours normal.

Souper des bénévoles

On ne dira jamais assez que la valeur « comptable » d’une association se mesure surtout à l’aune de ses bénévoles. C’est évidemment le cas pour les Restos du Coeur que près d’une centaine de gens de bonne volonté aident tout au long de l’année à réaliser le but social en donnant de leur temps notamment dans les collectes, les soupers du jeudi, le souper de Noël ou la distribution des paniers du coeur chaque jeudi et vendredi.
Pour manifester sa reconnaissance, le comité les invite à un souper où l’on peut refaire le monde dans la convivialité, autour d’une bonne fondue chinoise. C’est ainsi que le vendredi 31 janvier, une cinquantaine de bénévoles ont pris plaisir à déguster la remarquable viande de l’ami René Meyer rehaussée par des préparations de Philippe Jaquet et Bernard Bagnoud.
Merci à tout le monde tant pour la tâche accomplie durant le dernier exercice que pour ce bon moment de bonne humeur (cf. la preuve en photos).

Souper du 24 décembre 2019

Cela fait depuis 1993 que l’association met chaque année sur pied un souper à l’occasion de Noël.
Cette année, quelque 160 personnes – bénévoles compris – se sont retrouvées à la HES de la Route du Rawyl. Bien qu’ils aient quitté le comité lors de la dernière AG, Anne-Marie Pitteloud et François Savioz n’ont pas ménagé leur peine pour que la soirée se déroule dans les meilleures conditions, avec l’aide des chefs Philippe Jaquet et Bernard Bagnoud: outre l’apéro offert par la Bourgeoisie de Sion et les bons petits plats, la musique et l’animation ont grandement contribué  à ce que la bonne humeur soit au rendez-vous, ce qu’illustrent bien les photos.

Sans parler des gentils mots de bienvenue du président Augustin Michaud ou des discussions que d’aucuns ont put tenir avec Mgr Jean-Marie Lovey et le président de la ville Philippe Varone, qui nous font l’amitié de passer un moment avec les participants.
Pour l’an prochain, la tradition sera maintenue, mais au vu du changement d’affectation des bâtiments actuellement occupés par la HES, qui déménagera sous gare, il n’est pas possible de dire aujourd’hui où cela aura lieu.

 

 

Quand l’humour a du coeur

En décembre et janvier derniers, Frédéric Recrosio a remis le couvert en proposant une troisième édition de sa revue humoristique brocardant les têtes d’affiche de l’actualité valaisanne durant l’année écoulée.
Certaines des personnes qu’il a prises pour cibles diront certes qu’il a sale langue mais les proches de l’association trouveront plutôt qu’il a bon coeur. En effet, don Recroze – une association active dans le socio-caritatif alimentaire ne peut se permettre de manquer cette saillie – a incité la Ville de Sion à le suivre dans une bonne action fort sympathique (http://www.marevueanous.ch/). Et c’est ainsi que les Restos du Coeur ont reçu une manne bienvenue de 5’000 fr., montant qui va permettre d’acheter des produits de première nécessité pour les distribuer à des gens en situation de précarité.
Un chaleureux merci à Fred et à toute son équipe mais aussi à leur complice de la Municipalité de Sion.

Crédit Photo : Christian Mirailles
Crédit Photo : Christian Mirailles